Electricité – La mise en oeuvre

 

Avant de lire cet article vous devriez avoir consulté les articles sur la norme NF C15-100

Outillage

Pour réaliser votre installation électrique vous aurez besoin des outils suivants :

Pince à dénuder,

Pince ½ ronde à bec droit

Pince coupante

Cutter

Scie trépan ou scie cloche (diamètres 67 pour les boites d’encastrement, 53 pour les appliques DCL)

Tourne vis

Fournitures

Gaine ICTA préfilée diamètre 20 câbles 2,5 mm² (Rouge, Bleu, Vert/Jaune)

Gaine ICTA préfilée diamètre 16 câbles 1,5 mm² (Rouge, Bleu, Vert/Jaune)

Gaine ICTA avec tire fil

Fil H07VU – 1,5 mm² – bleu

Fil H07VU – 1,5 mm² – rouge

Fil H07VU – 1,5 mm² – vert/jaune

Fil H07VU – 1,5 mm² – violet

Fil H07VU – 1,5 mm² – orange

Boites de dérivation

Barrettes de connexion (dominos) 10 mm²

Plusieurs types de mise à la terre

Dans toute installation électrique, EDF délivre à l’abonné un fil rouge (la phase) et un fil bleu (le neutre). La terre – le fil vert et jaune – est réalisée sur le lieu de l’habitation, grâce à un piquet de terre ou un circuit de terre (que vous devez avoir prévu au moment des fondations dans le cas d’une maison neuve. Cf article : « Gros œuvre – Fondations et soubassement »).

Une boucle à fond de fouille

La meilleure solution consiste à réaliser une boucle à fond de fouille établie pendant la construction des bâtiments avec généralement un câble en cuivre nu de 25 mm2 de section (ou 95 mm2 en acier galvanisé).

Cette solution est pratiquement imposée pour les bâtiments soumis au code du travail (Arrêté du 4 août 1992).

Un ou plusieurs piquets

Une autre solution très couramment employée consiste à réaliser la prise de terre avec un ou plusieurs piquets enfoncés verticalement au-dessous du niveau permanent d’humidité, à une profondeur minimale de 2 m. Des piquets de 1,50 m sont donc insuffisants.

Ces piquets peuvent être :

  • des tubes en acier galvanisé de diamètre au moins égal à 25 mm,
  • des profilés en acier doux galvanisé d’au moins 60 mm de côté,
  • des barres en cuivre ou en acier recouvertes de cuivre ou galvanisées d’au moins 15 mm de diamètre.

D’autres solutions peuvent être utilisées

Borne principale de terre

Conducteurs enfouis à une profondeur d’environ 1 mètre dans des tranchées, plaques minces enterrées verticalement de sorte que le centre de la plaque soit à une profondeur d’environ 1 mètre, poteaux métalliques enterrés, …

Le dispositif de mise à la terre sera connecté au bornier de terre du tableau électrique par l’intermédiaire d’une barrette de mesure aussi appelée borne principale de terre. Le conducteur (vert et jaune) entre cette borne et le bornier du tableau aura au moins la même section que les câbles d’alimentation d’EDF.

Plus d’infos dans ce document : misealaterre.pdf

Le tableau électrique

La composition du tableau électrique est un élément essentiel du dispositif. Vous devez définir en fonction du nombre de points lumineux, de prises électriques et d’appareils à connecter, le nombre de circuits dont vous aurez besoin et donc le type de disjoncteur protégeant chaque circuit.

Voici un exemple de constitution de tableau électrique conforme à la norme NF C15-100 :

Tableau electrique

Appareillage

En ce qui concerne les disjoncteurs, boites d’encastrement, prises, interrupteurs, etc. je vous conseille de choisir des produits de la marque LEGRAND. Ils sont il est vrai un peu plus chers que les produits des marques concurrentes mais vous vous y retrouverez au niveau de l’installation. Pour vous en convaincre, comparez une boite d’encastrement LEGRAND avec une boite d’encastrement à un euro les dix et vous comprendrez ce que je veux dire.

De plus les produits LEGRAND sont disponibles dans les Brico Dépôt à des prix intéressants.

L’appareil est constitué des parties suivantes :

  • La boite d’encastrement (adaptée au support : cloison creuse, cloison pleine…)
  • Le support
  • Le mécanisme (prise, interrupteur, va et vient, poussoir, prise TV …)
  • La plaque d’ornement

appareillage electrique

Le dispositif est aussi disponible en double ou triple position.

Couleurs des fils définies par la norme

Terre : vert et jaune

Neutre : bleu

Phase : rouge

Phase commandée (entre interrupteur et luminaire par exemple) : violet

Phase navette (entre deux va-et-vient ou entre le télé rupteur et le bouton poussoir) : orange

À chaque niveau de l’installation, le fil terre doit être de même section que les fils de phase et neutre.

Câblage des circuits

Circuits prises :

Vous pouvez utiliser les gaines ICTA préfilées (rouge, bleu, vert et jaune) en 1,5 mm² pour câbler jusqu’à 5 socles ou en 2,5 mm² jusqu’à 8 socles.

Tirez un câble du tableau électrique jusqu’à la première prise, puis un autre de la première prise à la suivante et ainsi de suite.

Choisissez ensuite la boite d’encastrement qui correspond au support de la prise (plaque de plâtre, brique …)

Dans les plaques de plâtre il n’est pas nécessaire de serrer trop fort les fixations. Il faut en tous cas éviter d’écraser la plaque.

La connexion des fils dans la prise se fait en « parallèle », comme le montre le schéma suivant :

Branchement prises

Il n’y a pas de précision dans la norme quant à la position de la phase et du neutre dans les prises de courant, mais je vous conseille d’en choisir une et de câbler toutes vos prises de la même façon. J’ai pour ma part choisi de mettre la phase à gauche pour rester dans le même esprit que dans la plomberie (tuyau d’eau chaude (rouge) à gauche et tuyau d’eau froide (bleu) à droite).

Circuits radiateurs et volets roulants :

Ces circuits se câblent de la même façon que les circuits prises en respectant bien sûr les sections et protections imposées par la norme.

Pour les radiateurs :

Utilisez un domino pour raccorder les fils des deux gaines et celui venant du radiateur. Le mécanisme à placer sur le support de la boite d’encastrement s’appelle une « sortie de câble »

Pour les volets :

Même principe mais ici pas besoin de support ni de mécanisme à placer sur la boite d’encastrement, un simple couvercle suffit.

Les circuits d’éclairage seront décrits dans les articles suivants.

.

 

 

 

 

Retour au sommaire

 

3 réactions à “Electricité – La mise en oeuvre”

  1. abdoulkader dit :

    bonjour besoin d un bon conseil.
    bientot j aurai un cyber games donc besoin d installer 24 ordinateur fix + reseau rj45 et 12 ordinateur portable + reseau rj45 et aussi 5 jeux video + reseau rj45 + ecran ! comment installer un tableau electricite complet triphase + le reseau ??!! sans avoir des soucis d electricite ??!!
    merci bien de me montre un bon shema 

  2. admin dit :

    Bonjour abdoulkader

    Pour câbler un poste informatique, il faut en général deux prises de courant et deux prise informatiques RJ45 (une pour un PC et l’autre pour le téléphone).
    Dans votre cas je pense qu’une seule RJ45 par poste suffit.
    Un bloc de deux prises de courant est compté pour un socle.
    Vous avez 24+12+5=41 socles à alimenter avec 8 socles maximum par circuit (câblé en fil de 2.5) ça fait donc 6 circuits.
    Vous avez donc besoin d’un interrupteur différentiel 40 A 30 mA Type AC et de 6 disjoncteurs 20 A
    Pour le réseau informatique il vous faudra deux switch 24 ports connectés ensemble et à votre box.

    Vous trouverez les schémas ici et ici

    Notez qu’il vous appartient de faire valider tout ça par un électricien professionnel.
    Bon courage

  3. franck dit :

    Bonjour,
    Je voudrai savoir comment faire un armoire électrique pour 6 moteurs a Courant continu 24V/2A Merci

Copyright © 2009 tous droits réservés. Abonnez vous au flux RSS.